La Vie de George Preddy

 

 

bonnet2

 veteran tribute

George Preddy était en passe d'obtenir la première place au palmarès des As en Europe, lorsque la fatalité en a décidé autrement.
Le général John C. Meyer, qui occupait la quatrième place de ce même palmarès et qui fut le commandant d'escadron de Preddy pendant plus d'un an, a écrit : « George était petit et frêle. Il s'exprimait doucement, sans une ombre de vantardise dans ses paroles et dans son ton.... Je n'ai encore rencontré aucun homme aussi dévoué à la réalisation d'un seul but qu'il s'était fixé, avec autant de désir d'exceller, pas pour son ego, mais pour son escadron et son pays. Par dessus tout, toujours pour son pays. Son apparence et sa conduite sur le terrain masquaient son habileté, sa ténacité et son âme de combattant. Mais ses exploits les ont confirmé. George Preddy était le parfait pilote de chasse ».
Preddy a grandi à Greensboro, en Caroline du Nord. Avant la guerre, il était pilote d'exhibition itinérant.

En 1940, il fait trois tentatives pour rejoindre la US Navy. Il est chaque fois recalé pour des problèmes physiques. Déçu, il recommence à sillonner le pays avec son avion et à proposer ses services.
En été 1940, il tente de rejoindre l'USAAF et réussit tous les tests. En attendant d'être appelé, il s'engage dans la garde nationale pour occuper son temps et gagner de l'expérience. Il sert dans le 252ème d'artillerie côtière.
En avril 1941, une place s'ouvre et il rentre à l'école d'aviation.
En décembre 1941, breveté de l'école d'aviation, il est envoyé en Australie, au 9ème Escadron, 49ème Groupe de Poursuite.
En août 1942, après avoir effectué un certain nombre de missions de combat et endommagé deux avions japonais, il est impliqué malgré lui dans une collision à basse hauteur avec un autre chasseur dont le pilote est tué. Lui est blessé.
En octobre 1942, il arrive à Hamilton Field, en Californie, à la recherche d'une assignation.
En décembre 1942, il est transféré à Mitchel Field, dans l'état de New-York, au I fighter Command et ensuite à Westover Field, dans le Massachusetts pour rejoindre un escadron de chasse. Il retrouve Jack Donaldson qu'il avait rencontré en Australie et lui fait part de son désir de trouver un nouvel escadron rapidement. Jack le propose à John Meyer, qui l'accepte dans son 487ème escadron de chasse, 352ème Groupe. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Meyer ne fut pas impressionné lors de sa première rencontre avec George.
En Juillet 1943, le 352ème Groupe de Chasse, les Blue Nosed Bastards of Bodney, prennent leurs quartiers à Bodney dans le sud-est de l'Angleterre.

 

calot

 

Preddy effectue sa première mission sur le théâtre d'opération européen en septembre 1943 et obtient sa première victoire le 1er décembre sur un Me Bf-109. Trois semaines plus tard, il abat un second avion en affrontant un ennemi supérieur en nombre, comme il le fut d'ailleurs souvent par la suite. Il dirige ce jour là un groupe de 3 Tunderbolt. Il descend un Me-210, stoppe leur attaque et les écarte d'un B-24 très endommagé. Ce qui lui vaut une Silver Star. Le 352ème troque ses Thunderbolt pour des P-51 en avril 1944.
Preddy obtient sa cinquième victoire le 13 mai et devient quelques mois plus tard le premier As sur l'ETO (le théâtre d'opération européen). Comme beaucoup de pilotes, Preddy entretenait des relations privilégiées avec son équipe de mécaniciens, partageant ses succès avec eux, posant avec eux sur les photos, ... Est-ce la conséquence de cette relation qui fit que ses mitrailleuses ne s'enraillèrent jamais durant toute sa carrière de pilote. Comme la plupart des jeunes pilotes, il avait un faible pour les filles.
Le 18 juillet, le 352ème revendique 21 victoires, dont quatre pour George Preddy qui maintenant connait et désamorce toutes les parades de l'ennemi. Le Major Preddy est désigné le 6 août pour commander tout le groupe lors d'une mission d'escorte de bombardiers. La veille, la mission est annulée à cause des mauvaises prévisions météorologiques. Avec cette perspective de rester au sol le lendemain, une soirée bien arrosée s'organise d'elle-même. Mais peu après minuit, la mission est remise à l'ordre du jour. Au briefing du petit matin, le Commandant du Groupe juge que Preddy n'est pas apte à commander, mais Meyer s'en porte garant et assure que George sera remis sur pieds avec les quelques heures qui restent avant le décollage.
Quelques heures plus tard donc, Preddy, d'une altitude de 10.000 mètres, aperçoit plus de 30 Messerschmitt Bf-109 se dirigeant vers la troisième « Box » de B-17. Il plonge avec un groupe de 4 p-51 au milieu de ces 109 et en descend trois directement à la suite. Un autre groupe de 4 P-51 les rejoint. Preddy abat encore 2 Bf-109 de plus, il replonge ensuite avec la formation jusqu'à 1.500 mètres, mais se retrouve tout seul aux prises avec un ennemi. Ce dernier tourne sur la gauche, suivi par George dans son Cripes A'Mighty. Après un duel serré, Preddy abat son sixième appareil ennemi de la journée. A l'atterrissage, exténué et peut-être encore un peu nauséeux, il déclare que jamais plus il ne volerait avec « la gueule de bois ». Il commente simplement : « J'ai juste continué à tirer et ils sont juste tombés ». Cette mission lui a valu la Distinguished Service Cross et un congé avec une tournée aux Etats-Unis qui l'accueillirent en héro.

 gp aug6                           Preddy 6 August web

 

Voici 2 photos intéressantes, montrant George Preddy après son "six down du 6 août 1944. 

Première photo, le vrai retour de mission, complêtement éreinté après son exploit. 

Deuxième photo, prise le 7 août par les phoyographes officiels lors de la reconstitution du même évènement.

 

six down film

Extrait du film de propagande du 7 août 1944

 

 

Preddy est de retour sur l'ETO en octobre 1944 en tant que commandant du 328ème escadron. A la tête de cet escadron à partir du 2 novembre, ils ont ensemble descendu pas moins de 25 appareils ennemis.
Pendant la bataille des Ardennes, des éléments du Groupe sont transférés sur la base de Y-29, Asche, en Belgique. Le jour de Noël, Preddy mène en mission de patrouille un groupe de dix appareils. Ils sont appelés par radio vers une formation ennemie et il s'ensuit un fractionnement de la patrouille. Preddy abat deux chasseurs ennemis. Avec son ailier, le Lt James Cartee, ils sont de nouveau contactés pour intercepter un nombre inconnu de « Bandits » près de Liège. Ils se rendent immédiatement dans la zone. Preddy aperçoit un FW-190 à très basse altitude et le poursuit au niveau de la cime des arbres. A la minute de cette poursuite vrombissante au dessus des troupes Américaines qui foulaient alors le sol Allemand, Preddy est au 3ème rang des As du front européen avec 26.83 victoires. Le destin décide de l'arrêter à cet endroit. Il est touché par des tirs fratricides et s'écrase.


Le courrier qu'il envoyait à sa famille a montré que Preddy était très croyant, avec une philosophie de vie très mature pour ses 25 ans. Meyer a écrit qu'il était un homme avec cœur d'acier dans une âme profondément sentimentale.
Parmi ses autres qualités, il est à citer sa loyauté indéfectible envers les hommes avec lesquels il volait et une attitude typiquement « Américaine » dans le combat aérien. Il a une fois dit : « le combat aérien c'est comme un jeu, et un gars aime en sortir par le haut ». Il avait un esprit de compétition très marqué. S'il n'y avait eu cette tragique erreur le jour de Noël 1944, George Preddy serait certainement devenu le premier As sur tout type d'avion en Europe.


Sa famille et ses amis ont créé la Preddy Memorial Foundation, ( http://www.preddy-foundation.org/) en mémoire de George Preddy et de son frère Bill. Lui aussi pilote de chasse en Europe, et qui a été abattu le 17 avril 1945.
Un prochain article sera exclusivement dédié aux circonstances tragiques de la mort de George Preddy.
Si vous désirez approfondir le sujet, je vous invite à lire l'ouvrage de Joe Noah et de Samuel L. Sox, Jr, George Preddy « Top Mustang Ace ».
Cet ouvrage en anglais est disponible sous format papier sur le marché de l'occasion, mais aussi sous format Kindle chez Amazon. L'A.L.M. prépare actuellement la traduction française de l'ouvrage qui sera, elle aussi disponible en format Kindle.

 

 

 

 

Vincent DELCOUR

 

 

P-51D-Cripes-3rd-  17 and23 vics final  profil

 

 

preddy book

 

http://www.veterantributes.org/TributeDetail.php?recordID=562

 

 

Lien vers la version Kindle française:

 

top mustang ace kindle annonce800